Fête de Sainte Agathe à Grillon dimanche 11 février

1er février 2018

Le dimanche 11 février, à la messe célébrée à 10 h 30.
À l’issue de la messe, Saint Agathe sera portée en procession jusqu’à la maison des chrétiens où sera servi un apéritif offert par la Paroisse. Ensuite le repas sera partagé, chacun apporte 1 mets pour 4 et ses couverts.
Agathe morte en 251, vierge et martyre, est la Sainte Patronne de Grillon.
Elle est née dans une ville de Sicile à Catane. Elle appartenait à une riche famille. Dès son enfance, Agathe se consacre à Dieu. Sachant que la jeune fille professait la religion de Jésus Christ, un gouverneur, nommé Quintien, la fit arrêter. Il la livra à une femme de mauvaise vie qui devait la pervertir par des caresses ou des menaces.
Agathe cherche dans la prière la force de résister. Quintien fit alors comparaître Agathe devant son tribunal.
Agathe déclara qu’être serviteur ou servante de Jésus Christ, constitue la vraie liberté. Quintien la fit flageller et la renvoya en prison.
Un second interrogatoire montra encore qu’Agathe était fermement attachée au Christ, Alors, elle fut mise sur un chevalet et flagellée. Avec des crochets de fer et des tenailles, on lui meurtrit les seins. Elle fut à nouveau jetée en prison avec ordre de ne lui donner aucun soin. La nuit suivante, une clarté céleste apparut à Agathe et toutes ses blessures furent guéries. « Qui t’a guérie de la sorte ? », interroge le
gouverneur.  « C’est le Christ, fils de Dieu », répondit Agathe.
Alors commença pour Agathe une série de supplices ; on fit coucher
Agathe sans vêtement sur des morceaux de poteries cassées et sur des charbons ardents et on y roula son corps dessus.
Ce supplice venait à peine de commencer que l’édifice s’effondra et la ville de Catane fut secouée par un terrible tremblement de terre.
Quintien va se cacher tant il redoute le tremblement de terre et la révolte du peuple. Agathe adresse une prière à Dieu lui demandant de la retirer de ce monde pour la prendre avec lui dans son royaume. Alors elle poussa un grand cri et expira en présence de nombreux témoins.
L’année suivante, au jour anniversaire du martyre d’Agathe, la ville de Catane fut menacée d’un incendie causé par l’éruption de
l’Etna.
Les païens, eux-mêmes, pleins de vénération pour la jeune martyre, vinrent chercher le voile qui recouvrait son tombeau et le
dressèrent comme un bouclier au feu du volcan et l’éruption cessa aussitôt ses ravages