Voici le temps béni du Carême

8 février 2018
Nous allons entrer en Carême qui est un temps fort de la vie chrétienne parce qu’il est la route de Pâques.
 
Le Carême est un « temps plein » de quarante jours et quarante nuits que les chrétiens ont à vivre tous ensemble comme un temps de conversion, de retour à Dieu. Toujours les chrétiens doivent vivre en luttant contre les idoles séduisantes, toujours le temps est favorable pour accueillir la grâce et la miséricorde du Seigneur.
 
Le Carême sera lancé avec la célébration des Cendres. Il va se poursuivre avec d’autres rendez-vous.
 
Avant d’entrer dans la reprise détaillée de ces rendez-vous, je voudrais insister sur un point, à mes yeux capital : ces rendez-vous s’adressent à tous ! Ils ne sont pas réservés à une « élite », à quelques uns ! Les absents manquent toujours !
Le carême n’est pas une affaire de piété personnelle, même si chacun est appelé à définir ses temps de jeûne, de prière et d’aumône, mais c’est fondamentalement une démarche communautaire, initiée par la célébration des cendres.

 
Père Olivier Dalmet
Curé
 

Conférences

Les Conférences de Carême données par le Père régis Doumas, de 18 h 00 à 20 h 00 à la Salle du Cardinal Maury à Valréas se déroulent ainsi : enseignement, échanges en petits groupes et réponses aux questions.
Ceux qui le souhaitent peuvent partager le repas selon le principe d’un mets pour quatre.
 
  • mercredi 21 février : histoire du catéchuménat (Baptême - Confirmation - Eucharistie) dans l’Antiquité
  • lundi 12 mars : mise en place du carême dans l’Antiquité et sens du jeûne

Bols de riz

  • vendredi 9 mars à 19 heures, salle Frédéric Mistral à Visan, au profit de la finition de l’église de la Sainte Famille à Ambohimena  dans le Diocèse de ANTSIRABE à MADAGASCAR. Le Père Pascal présentera son pays.
    C’est l’église où il a fait son stage diaconal et a reçu l’ordination sacerdotale.
  • vendredi 16 mars à 12 h 00, salle Cardinal Maury à Valréas, animé par le Comité Catholique contre la faim la Faim et pour le Développement (CCFD) et le Secours Catholique qui animeront aussi la messe du 5e Dimanche de Carême.
 
Ces bols de riz ne sont pas en concurrence : la charité ne fait jamais concurrence !
La multiplicité des propositions doit être vue comme une richesse !
 

Repas Carême

C’est quoi ? C’est tout simple : vous donnez votre nom aux sorties des messes (ou au presbytère aux heures de permanence), avant le lundi 19 février et l’équipe des Prêtres et Diacres, constitue des « tables » de plusieurs convives tirés au sort (7 ou 8 maximum) parmi les noms transmis.
Chaque table aura un responsable et ensuite c’est à vous de vous organiser entièrement (lieu, horaires, formule). Je choisis mes amis mais pas mes frères et mes sœurs ! Une communauté chrétienne n’est pas un club d’amis mais de frères et sœurs en Christ !
Les vrais efforts de Carême seront ceux que nous n’aurons pas choisis et pas souhaités mais que par fidélité à la vie et à la Parole de Dieu, nous recevons d’ailleurs que de nos choix, en particulier dans l’accueil du frère tel qu’il est et non pas comme il devrait être.
A proprement parler, on ne se convertit pas mais on se laisse convertir. Laissez-vous faire !
 
Le Repas Carême, un jeûne qui n’offense ni l’estomac, ni le cœur : bien manger pour mieux se connaître !
 

Participation accrue aux messes de semaine

À la chapelle de l’hôpital de Valréas, le vendredi à 18 h 00 à la chapelle Sainte Rose à Visan (précédée du chapelet). Les messes en semaine à la chapelle de l’hôpital à Valréas seront animées par les membres des mouvements et services (inscrivez-vous sur le tableau au presbytère de Valréas !)
 
En vivant plus intensément les gestes de jeûne, de partage et de prière, le Pape réclame une attention renouvelée de tous les chrétiens, pasteurs et fidèles, à la pratique du sacrement de la miséricorde.

Chaque mercredi, Adoration et Confession à la chapelle de l’hôpital de 10h30 à 12h30 et temps de Louange de 12h30 à 13 h00 !
 
Lire ensemble la Parole de Dieu, partager un repas, et tant d’autres choses !
Voilà comment « tricoter la communauté ». Entrons calmement, paisiblement et avec joie dans ce temps de Carême, déjà éclairé par le mystère de Pâques ! Bonne route vers Pâques !